En guise de conclusion :

Dans les temps incertains, dans les périodes de crise plus encore, il est du devoir des politiques de tracer un cap, de proposer des choix, d’affirmer des convictions. Pour la gauche, jamais le chemin de l’unité n’a été facile à emprunter ; pourtant lui seul l’a menée à la victoire et à un rayonnement politique, culturel, social lui permettant de faire avancer ses idéaux de liberté, de justice sociale et de fraternité.
Nous avons voulu sortir des discours lénifiants, qui ne proposent aucune méthode pour agir. Les cassandres seront certainement nombreux à décrire, par le menu, tous les obstacles à franchir, les difficultés à surmonter. Ils ne manqueront pas de proposer la énième solution, marginale, qui ne résistera pas au temps, loin de l’espérance des millions d’hommes et femmes de gauche de notre pays, qui attendent de leurs responsables politiques du courage, de l’audace et le sens du collectif.
Alors oui, plaider et œuvrer pour la création d’un parti incarnant l’unité de la gauche -le Parti de la Gauche- est l’affirmation d’un volontarisme politique. Rien ne nous fera dévier de cet objectif, même si des étapes seront probablement nécessaires. Mais le temps presse et nous savons que vous êtes nombreux à partager ce choix, quelle que soit aujourd’hui votre préférence partisane ou votre engagement hors des partis.
Nous avons besoin de vous pour faire avancer cette idée, pour réagir à nos propositions, que nous avons voulues suffisamment concrètes pour permettre à chacun de réagir, de les enrichir,
Nous avons besoin de vous pour imposer, dans les débats et les congrès des partis de gauche et écologistes, que les adhérents puissent clairement se prononcer sur cette question cruciale de l’unité de la gauche et de la création du Parti de la Gauche.
Dans une société qui tend à diviser, fragmenter, à marginaliser le débat de fond, dans une Europe où les forces de gauche ont tendance, elles aussi, à se séparer, la vraie rupture avec l’ordre établi et l’impuissance du politique est de prendre le chemin du rassemblement, de l’unité et celui de la restauration de la force du politique et de la gauche !